Bernard Pivot au Salon international du livre de Québec 2015. Il y fait la promotion de son livre "Les Mots de ma vie" dans lequel il nous invite à un voyage intime à travers les subtilités de la langue française, tout en mêlant des réflexions pour vivre pleinement à chaque âge.

Bernard Pivot, un nom synonyme d’érudition et de passion pour la langue française, nous a quittés le 6 mai 2024 à l’âge de 89 ans.

Bernard Pivot posant pour une photo lors d'une séance de dédicaces au Salon du livre de Paris en 2009 (France)
Bernard Pivot lors du Salon du livre de Paris en 2009. ©photo wikimedia

Journaliste, animateur et critique littéraire de renom, il a profondément marqué la culture française non seulement par son amour pour la littérature, mais aussi par sa capacité exceptionnelle à partager cette passion avec le grand public.

Auteur de l’ouvrage Les Mots de ma vie, il nous invite à un voyage intime à travers les subtilités de la langue française, tout en mêlant des réflexions sur la vie et l’inexorable passage du temps.

Dans l’extrait qui suit, je souhaite rendre hommage à la manière unique avec laquelle Bernard Pivot nous invite à embrasser pleinement chaque phase de notre existence.

Il nous rappelle que chaque instant de la vie, aussi éphémère soit-il, est précieux et mérite d’être vécu pleinement.



Extrait du livre « Les Mots de ma vie »

« Vieillir, c’est chiant »

Couverture du livre "Les mots de ma vie" de Bernard Pivot paru en 2011. Il nous montre qu'il est possible de vivre pleinement à tout âge.
Dans son livre, Bernard Pivot montre qu’il est possible de vivre pleinement à tout âge

J’aurais pu dire :
Vieillir, c’est désolant, c’est insupportable,
C’est douloureux, c’est horrible,
C’est déprimant, c’est mortel.
Mais j’ai préféré
« chiant »
Parce que c’est un adjectif vigoureux
Qui ne fait pas triste.
Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira.

Non, ce n’est pas vrai qu’on vieillit dès notre naissance.
On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant.
On était bien dans sa peau.

On se sentait conquérant. Invulnérable.
La vie devant soi. Même à cinquante ans, c’était encore très bien … Même à soixante.

Si, si, je vous assure, j’étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme.
Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps j’ai vu le regard des jeunes …
Des hommes et des femmes dans la force de l’âge qui ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la marge.

J’ai lu dans leurs yeux qu’ils n’auraient plus jamais d’indulgence à mon égard.
Qu’ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables.

« Sans m’en rendre compte, j’étais entré dans l’apartheid de l’âge. »

Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants.
« Avec respect », « En hommage respectueux », « Avec mes sentiments très respectueux ».

Les salauds ! Ils croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein de respect ? Les cons !

Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme une citation à l’ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus !

Un jour, dans le métro, c’était la première fois, une jeune fille s’est levée pour me donner sa place …
J’ai failli la gifler. Puis la priant de se rasseoir, je lui ai demandé si je faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué. !!! … ?

– « Non, non, pas du tout, a-t-elle répondu, embarrassée. J’ai pensé que ».
– Moi aussitôt : « Vous pensiez que ? »
– « Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça vous ferait plaisir de vous asseoir. »
– « Parce que j’ai les cheveux blancs ? »
– « Non, c’est pas ça, je vous ai vu debout et comme vous êtes plus âgé que moi, ça a été un réflexe, je me suis levée. »
– « Je parais beaucoup… beaucoup plus âgé que vous ? »
– « Non, oui, enfin un peu, mais ce n’est pas une question d’âge. »
– « Une question de quoi, alors ? »
– « Je ne sais pas, une question de politesse, enfin je crois. »

J’ai arrêté de la taquiner, je l’ai remerciée de son geste généreux et l’ai accompagnée à la station où elle descendait pour lui offrir un verre.

« Lutter contre le vieillissement c’est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien. »

Lutter contre le vieillissement c’est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien.
Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l’amour, ni au rêve.
Rêver, c’est se souvenir, tant qu’à faire, des heures exquises.
C’est penser aux jolis rendez-vous qui nous attendent.
C’est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l’utopie.

La musique est un puissant excitant du rêve. La musique est une drogue douce.
J’aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l’Adagio du Concerto n°23 en La majeur de Mozart, soit, du même, l’Andante de son Concerto n°21 en Ut majeur,
musiques au bout desquelles se révéleront à mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l’au-delà.
Mais Mozart et moi ne sommes pas pressés.
Nous allons prendre notre temps.
Avec l’âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement.
Nous ignorons à combien se monte encore notre capital. En années ? En mois ? En jours ?
Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital.
Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération.
Après nous, le déluge ?… Non, Mozart.

Bernard Pivot – Les Mots de ma vie – 2011



Le Temps et la Perception du Vieillissement

La perception du vieillissement dans notre société est souvent teintée de mélancolie et de résignation.

Sur la plage, une femme entre cinquante et soixante ans court avec un immense sourire, les bras tendus à l'horizontal telles des ailes, exprimant pleinement la joie de vivre. Vêtue d'un sous-pull jaune, d'un long gilet en laine gris et d'un châle bleu ciel qu'elle porte sur ses bras, elle incarne la liberté et l'épanouissement. Cette image captivante nous rappelle l'importance de savourer chaque instant, de se laisser porter par la légèreté du moment présent et de cultiver une joie authentique au quotidien.
Il faut considérer le temps qui passe comme une série d’opportunités pour un enrichissement personnel

Considérée comme un déclin inévitable, cette phase de la vie est fréquemment associée aux pertes plutôt qu’aux gains.

Cette vision pessimiste peut profondément influencer notre manière de percevoir le passage des années.

Elle nourrit nos regrets et nos peurs de vieillir et, par extension, notre appréhension de l’avenir.

Bernard Pivot nous offre cependant une perspective rafraîchissante et empreinte d’esprit. Tout en reconnaissant les défis physiques et les changements sociaux liés à l’âge, il nous montre comment il est possible de vivre pleinement à chaque âge.

Il adopte une nouvelle approche pour chaque période de l’existence, encourageant une vision enrichissante et dynamique du temps qui passe.

Plutôt que de voir le vieillissement comme une accumulation de pertes, il le considère comme une série d’opportunités pour un enrichissement personnel.

Une femme entre soixante et soixante-dix ans, allongée sur le ventre sur un oreiller, rayonne de bonheur. Avec ses longs cheveux gris, ses lunettes de soleil et son pull en laine vert foncé, elle vit pleinement sa vie dans l'harmonie et l'épanouissement. Son sourire témoigne de sa joie authentique et de sa sérénité intérieure.
Chaque âge a sa valeur et ses opportunités uniques

Il utilise l’humour non seulement pour alléger la réalité parfois difficile mais aussi pour encourager une acceptation plus joyeuse et optimiste de notre parcours à travers le temps.

Cette perspective peut radicalement changer ta façon de vivre pleinement chaque jour.

En adoptant une attitude positive et proactive face au temps qui passe, tu peux rediriger ton attention des limitations vers les possibilités. Tu célèbre ainsi la richesse que chaque année supplémentaire peut apporter à ta vie.

Adopte une attitude plus positive et proactive

Bernard Pivot t’encourage donc à reconsidérer ton rapport au temps. Ne le visualise pas comme une inexorable descente vers la fin, mais comme une invitation constante à explorer, apprendre et jouir pleinement de la vie, avec tous les avantages que les années accumulées offrent.

En cultivant cette attitude, tu peux non seulement enrichir ta propre existence mais également inspirer ceux qui t‘entourent à en faire autant.



Vis sans Regretter le Passé

Nous avons souvent tendance à idéaliser le passé, à regretter ce que nous avons perdu ou manqué, ce qui peut entraver notre capacité à vivre pleinement le présent.

Une jeune femme d'une quarantaine d'années, blonde aux cheveux longs, est vêtue d'un chemisier bleu ciel. Elle se tient la tête, visiblement préoccupée. Son expression trahit des pensées tournées vers le passé, regrettant ce qu'elle a perdu ou manqué. Cette fixation l'empêche de vivre pleinement le présent.
Regretter le passé est une habitude courante qui peut nous empêcher de vivre pleinement

Cependant, nourrir des regrets ne fait que nous empêcher de profiter des moments actuels et des possibilités futures.

Bernard Pivot, avec sa sagesse, nous incite à dépasser cette mélancolie et à embrasser chaque phase de notre vie avec enthousiasme et acceptation.

Vivre sans regretter le passé, c’est accepter que chaque expérience, bonne ou mauvaise, a contribué à former la personne que tu es aujourd’hui.

Cela signifie reconnaître que la vie est un flux constant d’opportunités. C’est également admettre que le véritable épanouissement vient de ta capacité à rester ouverte aux nouvelles expériences.

Une mère, âgée entre quarante et cinquante ans, aux cheveux bruns et portant un pull en laine blanc, est collée à sa fille, âgée entre vingt et trente ans. La fille, également brune aux cheveux longs, est vêtue d'un chemisier bleu ciel. Toutes deux se tiennent dans la cuisine, accoudées à l'îlot central, et regardent le photographe avec un sourire radieux. Leur expression témoigne du bonheur d'avoir fait la paix avec le passé, leur permettant d'envisager l'avenir avec sérénité et de vivre pleinement leur vie de famille.
En faisant la paix avec ton passé, tu ouvres la voie à des expériences plus riches et plus satisfaisantes.

Au lieu de te languir de ce qui a été, tourne-toi vers ce qui est et ce qui peut être.

Je t’encourage à regarder en arrière avec bienveillance, à te pardonner et à te féliciter pour le chemin parcouru.

Le futur t’appartient autant que le passé t’a construit.

En faisant la paix avec ton passé, tu peux t’engager plus librement dans les activités et les relations qui te remplissent de joie et de satisfaction aujourd’hui.

C’est en cultivant cette attitude que tu pourras vraiment vivre pleinement, en tirant parti de chaque instant offert par la vie.



Continue de Rêver et de Planifier des Projets

Nous pensons parfois que les rêves et les projets sont réservés à la jeunesse, et que vieillir nous contraint à abandonner nos aspirations.

Quatre femmes souriantes, âgées entre quarante et soixante ans, vêtues de tenues décontractées de vacances - shorts, tee-shirts et vestes légères - se tiennent debout dans un aéroport, entourées de bagages de voyage. À travers les baies vitrées en arrière-plan, des avions sont visibles, annonçant l'aventure à venir. Leurs visages rayonnants expriment leur excitation à partir en voyage, illustrant ainsi qu'il n'y a pas d'âge pour planifier des projets et réaliser ses rêves.
Rêver et de penser aux rendez-vous futurs stimulent l’esprit, nourrissent l’âme et permettent de vivre pleinement.

Pourtant, continuer de rêver et de planifier des projets à tout âge est non seulement possible mais également essentiel pour vivre pleinement.

L’exemple de Bernard Pivot démontre que l’âge n’est pas un obstacle à la poursuite de nouveaux horizons ni au développement de nouvelles ambitions.

Rêver et planifier enrichit notre existence, nous incitant à envisager l’avenir avec espoir et enthousiasme plutôt qu’avec crainte et appréhension.

Cela stimule notre curiosité et notre engagement, éléments essentiels pour notre bien-être mental et émotionnel. Chaque projet, grand ou petit, et chaque rêve, modeste ou audacieux, renforce notre estime de soi, notre confiance et notre épanouissement personnel.

Une mamie aux cheveux blancs de plus de soixante-dix ans saute en parachute, revêtue d'une combinaison de parachutiste violette avec des bandes rouges. Son visage est ébouriffé par la descente en chute libre avant l'ouverture du parachute. Malgré l'adrénaline, son sourire radieux exprime une joie immense de réaliser son rêve. Cette image prouve qu'il n'y a pas d'âge pour concrétiser ses aspirations.
Il est important de continuer à faire des projets, à apprendre et à rêver, peu importe l’âge

Toi aussi, tu peux adopter cette philosophie.

Que ce soit pour apprendre une nouvelle langue, planifier un voyage de rêve, ou même redécouvrir un ancien hobby, chaque plan que tu formules et chaque rêve que tu cultives te permet de te projeter dans l’avenir avec positivité et dynamisme.

Alors, échappe à la routine quotidienne. Laisse-toi inspirer par les possibilités et vis pleinement chaque nouvelle aventure que la vie t’offre.

Bernard Pivot te rappelle que chaque jour est une toile vierge, prête à être peinte avec les couleurs de tes rêves les plus chers.

Ne te contente pas de rêver à ce que ta vie aurait pu être ; agis et vis tes rêves, peu importe ton âge !



Savoure Chaque Instant, Vis Pleinement Chaque Moment

Une grand-mère d'environ soixante-dix ans, vêtue d'une robe jaune et coiffée d'un chapeau de paille, est allongée dans l'herbe d'un jardin. À ses côtés, sa petite-fille d'environ 8 ou 10 ans, aux cheveux blonds longs, porte une salopette en jean et un sous-pull orange. À côté d'elles, sa fille d'environ 45 ans, aux cheveux blonds/roux, vêtue d'un haut beige et d'une veste légère rose, partage un moment de complicité. Les trois affichent un grand sourire, exprimant la joie et le bonheur du moment présent passé ensemble.
Savourer chaque moment sans réserve et à profiter des petits plaisirs quotidiens.

Dans nos vies parfois trépidantes, nous passons souvent d’une tâche à l’autre, d’un objectif à l’autre, gaspillant notre temps à anticiper l’avenir ou à ressasser le passé.

Nous oublions ainsi de vivre pleinement le moment présent.

Pourtant, vivre pleinement exige que nous nous arrêtions de temps en temps pour vraiment ressentir l’instant.

Il ne s’agit pas seulement de faire des projets ou de rêver à l’avenir, mais aussi de savoir apprécier les petits plaisirs quotidiens.

Avec son humour et sa sagesse, Bernard Pivot nous rappelle combien il est crucial de savourer la vie. Chaque journée devrait débuter par la reconnaissance et la célébration des petites joies.

Une femme blonde aux cheveux longs, dans la quarantaine, porte un gilet blanc et un foulard multicolore, assise dans son salon, un livre entre ouvert entre ses mains. Elle sourit en regardant par la fenêtre, se projetant vers son avenir tout en appréciant l'instant présent.
Prend un moment chaque jour pour te connecter consciemment avec ton environnement et toi-même.

Je t’encourage à prendre un moment chaque jour pour te connecter consciemment avec ton environnement et avec toi-même. Observe, écoute, touche, sens – sois pleinement présente.

Ce simple exercice peut transformer une journée ordinaire en une expérience extraordinaire.

Ce n’est pas tant les grandes réalisations ou les événements marquants qui comptent, mais la beauté trouvée dans l’ordinaire.

Tu peux trouver de la joie dans les petites choses, que ce soit un repas partagé avec des amis, une marche à pied dans la nature, ou simplement la lecture d’un bon livre.

Chaque petit plaisir est un trésor qui enrichit ton existence.

Commence par prendre conscience de l’instant présent et demande-toi : « Comment puis-je rendre ce moment encore plus précieux ? »

Deux amies d'environ cinquante ou soixante ans partagent un éclat de rire en se tenant les bras. Celle de gauche, aux cheveux courts et gris, porte un pull orange laissant entrevoir le col d'un chemisier blanc, agrémenté d'un grand collier composé de boules métalliques. La seconde, à droite, aux cheveux mi-longs et bruns, arbore un pull rose dont dépasse également le col d'un chemisier blanc. Ce moment de complicité illustre une amitié solide et rappelle qu'il y a de la joie dans les petites choses, que ce soit un repas partagé avec des amis, une marche à pied dans la nature, ou simplement la lecture d’un bon livre.
Jouir de chaque jour comme si c’était le dernier.

Cela peut impliquer de prêter attention aux détails, d’exprimer de la gratitude pour ce que tu as, ou de t’accorder un moment de détente.

Laisse chaque journée t’apporter son lot de petites joies et de découvertes. En cultivant l’art de vivre chaque instant, tu enrichis ta vie de manière profonde et durable.

Bernard Pivot t’encourage à ne pas simplement passer à travers la vie, mais à danser sur chaque note de sa mélodie. Alors, prends le temps de célébrer le quotidien et de vivre pleinement, en appréciant chaque seconde.

Ne laisse pas ces précieux instants t’échapper. Vis pleinement : explore, apprends, aime. Aborde chaque jour avec gratitude et émerveillement. Tu découvriras alors que la vie, à n’importe quel âge, est composée de moments inestimables.



Choisis de Vivre Pleinement : Une Invitation Quotidienne

Alors que tu traverses les différentes étapes de ta vie, Bernard Pivot te rappelle combien il est crucial de vivre pleinement chaque instant. Ne garde pas ta joie et tes rêves en attente ; chaque journée est une précieuse opportunité pour apprendre, évoluer et célébrer.

Chaque matin, fais le choix d’embrasser la vie avec gratitude et émerveillement, peu importe ton âge. Explore de nouveaux horizons, redécouvre des passions oubliées, partage des moments simples avec ceux que tu aimes.

Chaque moment est un trésor à chérir. Engage-toi à vivre pleinement : saisit chaque seconde avec passion et détermination.

Avec toute mon affection,

Béatrice Levallois, fondatrice de Femmes en Harmonie, avec un grand sourire.

Béa 🌷



©Photo d’illustration de cet article de Bernard Pivot : Wikimedia

Si tu as aimé cet article, n'hésite pas à le partager sur :

13 commentaire

  1. Merci pour cette belle inspiration, j’aime pertinemment cette phrase :
    Le futur t’appartient autant que le passé t’a construit.
    On oublie trop souvent de vivre pleinement, merci !

    1. Merci Alex pour ton commentaire. Je suis heureuse que l’article t’ait inspiré et rappelé l’importance de vivre pleinement à chaque instant.
      Bernard Pivot a vraiment le don de capturer des vérités essentielles avec ses mots.
      Continuons à nous rappeler que chaque jour est une opportunité de façonner notre avenir tout en chérissant les leçons du passé.
      Merci encore pour ton commentaire, et au plaisir de continuer ces échanges enrichissants. À bientôt !

  2. Très bel article avec plein de positivisme, j’adore !

    Il est vrai, dans notre société, que la vieillesse est signe de négatif. On la compare souvent à la maladie, à la régression etc. Alors que non, pas forcément ! On peut vieillir en bonne santé et mourir en bonne santé. On est pas obligé de mourir de quelque chose et de vieillir dans d’atroces souffrances 😅

    Lorsque l’on prend soin de soi, de sa santé, que l’on s’éloigne du toxique, des aliments transformés et de la médication utilisée à mauvais escient, cela change complétement la donne. C’est l’un des secrets pour avancer dans l’âge dans les meilleures conditions.

    Tout est possible !

    Merci Béatrice pour cet article très inspirant. 😊

    1. Merci beaucoup Coralie pour ton commentaire et pour ton approche si positive de la vieillesse !
      Je suis ravie que tu aies trouvé l’article inspirant et que tu partages cette vision encourageante du temps qui passe.
      Tu as absolument raison : prendre soin de soi, choisir des aliments sains et éviter les toxiques peuvent nous permettre de vivre plus longtemps et en bonne santé.
      Cela montre bien que, peu importe notre âge, nous avons le pouvoir de choisir comment vivre notre vie.
      Merci encore pour ton optimisme et ton soutien.
      Au plaisir de continuer à échanger ensemble et à bientôt.

  3. Super article et superbe texte de Bernard Pivot. Je pense sincèrement que chaque âge a ses avantages et ses inconvénients et qu’il est possible de vivre sereinement chaque étape. En particulier, une fois les grosses responsabilités terminées (carrière, enfants…), notre créativité peut enfin se développer !

    1. Merci beaucoup Alexandra pour ton commentaire et pour partager tes réflexions !
      Je suis heureuse que tu aies apprécié l’article ainsi que les mots de Bernard Pivot.
      Tu as tout à fait raison : chaque âge apporte son lot d’avantages et de défis, et il est tout à fait possible de trouver sérénité et épanouissement à chaque étape de la vie.
      Merci encore pour ton optimisme et ta perspective. Au plaisir de continuer à échanger et à partager ensemble. À bientôt !

  4. Merci pour cet article. Bernard Pivot a fait parti de mon enfance et de mes vendredis et samedis soir Si je me souviens Bien . J’adorais ses émissions .
    J’ai 60 ans et je vois Les gens du mastermind qui me regarde comme une vieille quelque fois. Je vois Les regard surpris des jeunes de 30 ans qui me fixent en se demandant ce que je fais ici .
    Je ne crois pas au vieillissement.
    Je suis profondément convaincue même que nous pouvons rajeunir.
    En 2022 j’avais créé un blog Sur le rajeunissement. Donc la vieillesse existe pour Moi seul à Travers le rajeunissement.
    Encore merci parce que cet article m’a laissé l’espace de m’exprimer.

    1. Merci beaucoup Béatrice pour ton commentaire touchant et pour partager un peu de ton histoire personnelle avec nous comme tu l’as également fait dans le dernier article sur ton blog.
      Je trouve admirable ta vision de la vie et ton refus de te conformer aux attentes traditionnelles liées à l’âge.
      Ta conviction que nous pouvons rajeunir est un témoignage puissant de ta vitalité et de ton engagement à vivre pleinement.
      Il est essentiel de donner de la voix à ces expériences pour encourager d’autres à briser les stéréotypes sur le vieillissement.
      Merci encore pour ton partage et au plaisir de continuer à échanger ensemble.
      À bientôt !

  5. Un très bel hommage à Bernard Pivot ! On dit souvent que notre âge est dans notre tête… j’ai bientôt 60 ans, et pleins de projets que je réalise les uns après les autres, au fil des mois. Cela me rends heureuse et épanouie. J’ai bien aimé le passage où tu parles du présent, et de savoir aussi célébrer des moments simples du quotidien. Notre bonheur passe aussi par cela 🙂

    1. Merci Anick pour ton commentaire chaleureux et pour partager ton enthousiasme et tes projets avec nous !
      Il est inspirant de voir que tu continues à réaliser tes rêves et à t’épanouir, prouvant ainsi que l’âge n’est vraiment qu’un chiffre.
      Je suis heureuse que le passage sur l’importance de vivre le présent et de célébrer les moments simples du quotidien ait résonné pour toi.
      Merci encore pour ta positive attitude. À bientôt et au plaisir d’échanger ensemble sur d’autres sujets qui nous passionnent !

  6. Beau témoignage pour Bernard Pivot. J’ai un tas de projets pour les prochaines années, pour les vivre pleinement et garder la vitalité. Merci pour ce rappel !

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire et pour partager ton dynamisme et tes futurs projets futurs avec nous !
      Je suis ravie de voir que tu es inspirée à vivre pleinement et à maintenir ta vitalité.
      Bernard Pivot nous rappelle à tous l’importance de poursuivre nos passions à tout âge.
      J’ai tenté d’aller voir ce que tu proposais sur ton site canada-pays-des-opportunites.com cependant il est impossible d’y accéder ???
      Merci encore pour ton enthousiasme. À bientôt et au plaisir d’échanger à nouveau ensemble !

  7. Bernard Pivot, a été un fervent défenseur de notre si belle langue française. Il a décrit la « vieillesse » avec tellement d’humour. Oui, quel que soit notre âge, on doit vivre chaque instant avec passion car le compte à rebours a commencé dès notre naissance. Merci pour ton bel article.

Ton avis sur cet article m'intéresse ! Laisse-moi un petit mot.

Tu pourrais aussi aimer...